Mon enfant est-il à haut potentiel ?

On naît à haut potentiel, on ne le devient pas ! Il s’agit d’un fonctionnement physiologique différent qui existe dès la naissance. Un enfant à haut potentiel est un enfant qui a un développement intellectuel très en avance.



🤔 Mais quels sont les signes qui peuvent évoquer un haut potentiel chez le bébé :


Un regard scrutateur : votre enfant est très curieux vous regarde avec insistance comme s’il voulait tout comprendre

✅ Votre enfant parle tôt OU alors est mutique puis tout à coup parle en faisant des phrases très structurées (sujet/verbe/complément)

✅ Il a un vocabulaire riche, pose beaucoup de questions et a une excellente mémoire

✅ Il présente une hypersensibilité aux bruits, odeurs, textures

✅ Votre enfant présente des difficultés d’endormissement

✅ Il est plus tonique et en avance dans son développement moteur

✅ Votre enfant est très sensible

Comment savoir si mon enfant présente un haut potentiel ?

Il existe des tests étalonnés pratiqués par des psychologues qui permettent de mesurer le QI de votre enfant. En effet à partir de 130 de QI une personne est considérée comme à haut potentiel, ou « surdouée » selon les terminologies.

Pour les jeunes enfants, il existe la WPPSI 4 entre 2 ans et demi et 7 ans et 7 mois.


Faut-il obligatoirement faire passer un test de QI ?

Non, mais plus on repère les spécificités d’un enfant tôt plus on sera à même de mieux l’accompagner dans son développement !


Quels sont les besoins spécifiques d’un enfant à haut potentiel ?

Le petit surdoué aura davantage besoin d’être conforté dans ses questionnements et demandera des réponses fiables. N’hésitez pas à lui dire quand vous ne savez pas répondre à ses questions et à chercher les réponses avec lui pour répondre à sa curiosité.

Ces enfants ont tendance à avoir plus de difficultés dans la gestion de leurs émotions également, n’hésitez pas à consulter un psychologue qui l’aidera à comprendre son fonctionnement.


🧐 Pour plus d’informations n’hésitez pas à parcourir les sites des associations : AFEP (Association Française pour les Enfants Précoces ) et ANPEIP (Association Nationale Pour les Enfants Intellectuellement Précoces )

Ou à lire le livre de Monique de Kermadec et Sophie Carquain, « Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans ».