Le syndrome du bébé secoué

👶 A la naissance et jusque dans ses premiers mois de vie, un bébé est un être extrêmement vulnérable et fragile.

C’est aussi au cours de ses premiers mois que le bébé pleure le plus.



On vous a sûrement répété x fois qu’il est très important de maintenir la tête d’un nouveau-né lorsqu’on le prend dans ses bras ou qu’on le manipule.

Sachez que la tête d’un enfant reste très fragile jusqu’à ses 2 ans environ, âge vers lequel les os du crâne finissent de se souder entre eux.


❗ On ne le répètera jamais assez : il ne faut JAMAIS SECOUER un bébé.


😭 On sait combien les pleurs inconsolables d’un bébé peuvent être exténuant pour les parents, et pour toutes les personnes qui s’en occupent.


😤 Toutefois, si vous vous sentez à bout de nerfs et que vous commencez à perdre le contrôle, il est encore temps, et même impératif de poser l’enfant dans son lit ou de le confier, et de vous éloigner pour vous calmer.

📞 Si vous pensez que vous êtes sur le point de secouer un bébé, appelez à l’aide au 119 (Allô enfant en danger) pour que quelqu’un vous aide à reprendre votre calme.


Le syndrome du bébé secoué (ou SBS) est provoqué par de violents secouements qui peuvent entraîner de graves et multiples lésions cérébrales, à court et à long terme, et parfois même qui peuvent entraîner la mort du bébé.


Au moins 400 enfants sont victimes chaque année de ce geste.

La majorité ont moins de 6 mois, et 20% d’entre eux décèdent des lésions causées.


Ce geste est considéré comme un acte de maltraitance, même si le responsable n’est pas conscient du mal qu’il cause.


🩺 Les conséquences du traumatisme crânien sur l’enfant secoué peuvent l’impacter toute sa vie : retard de développement psychomoteur, troubles visuels, handicaps, paralysies, troubles du comportement, décès …


🚫 Secouer un bébé est donc un geste extrêmement grave et répréhensible.


Si vous constatez ces signes chez votre enfant, contactez les secours d’urgence en composant le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe 📞 :

- Somnolence inhabituelle

- Convulsions

- Perte de tonus ou rigidité inhabituelle

- Difficultés respiratoires

- Vomissements

- Perte du contact oculaire, absence de sourire et de babillage

- Pleurs inhabituels


Voici un lien qui vous permettra d’avoir plus de détails sur le SBS : https://www.ameli.fr/assure/sante/urgence/bebe-enfant/syndrome-bebe-secoue