Les émotions chez les enfants

Mis à jour : juil. 8

Comment interpréter et respecter les réactions émotionnelles de votre enfant ? Sans le luxe de pouvoir s’exprimer en phrases complexes, les enfants s’appuient souvent sur des expressions plus physiques des émotions : rire et sourire ou crier et pleurer. Surtout quand ils sont jeunes, il est difficile de décoder.

Les larmes peuvent être activées et éteintes assez facilement parfois, mais elles peuvent aussi sembler interminables. 🙇‍♀️ Voir nos petits contrariés ou mal à l’aise nous brise le cœur ! 💔 Pour se rassurer, découvrons les compétences émotionnelles de nos enfants.


👭 Les capacités émotionnelles des enfants


Dans une étude intitulée « Beliefs About Children’s Emotions in Chile », publiée par le département de psychologie de l’Université d’État de la Caroline du Nord, des chercheurs ont constaté que nous avons beaucoup à apprendre des autres cultures lorsqu’il s’agit de comprendre les émotions des jeunes enfants.

Ils ont sondé 271 parents et enseignants du sud du Chili, dont 106 étaient Mapuche, un peuple indigène de la région, le reste n’étant pas Mapuche. Leur objectif : comprendre quelle relation les cultures non occidentales ont face aux émotions et aux capacités émotionnelles de leurs enfants.


🇦🇷🇨🇱 La culture du peuple Mapuche


Pour comprendre les résultats et conclusions, il est important d’abord de comprendre un peu plus la culture du peuple Mapuche. Il s’agit d’un peuple indigène vivant dans le sud du Chili et en Argentine et qui a conservé une grande partie de son autonomie culturelle. Leur système de valeurs fondamentales se caractérise par un profond respect pour l’environnement et la conviction que nous ne sommes qu’une petite partie du système plus vaste de la nature. Ils ont aussi une hiérarchie sociale verticale bien établie qui met l’accent sur le respect des aînés. Ces deux principes se traduisent par un fort sens des responsabilités et un désir de protéger leur terre et leurs traditions.


📚 Les résultats de l'étude


Avec ces informations, les résultats de l’étude semblent intuitifs. Les enfants mapuches sont élevés dans l’attente que l’apprentissage de la gestion et de l’acceptation de la peur et de l’inconfort associés à des choses hors de leur contrôle sont des parties importantes de la croissance.

Dejah Oertwig, un des co-auteurs de l’étude, affirme que « les parents mapuches soutiennent le développement de compétences émotionnelles en aidant les enfants à interpréter le monde qui les entoure ».

Non seulement les parents ont de grandes attentes, mais « c’est quelque chose qui est activement encouragé ».


Cela pourrait sembler effrayant pour les parents plus habitués aux normes parentales occidentales qui mettent l’accent sur l’éducation par la protection.


Nos conseils pour comprendre les différentes émotions chez les enfants :


✅ Faire plus confiance aux capacités émotionnelles de nos enfants



✅ Enseigner à nos enfants comment faire l'expérience de ce qui les entoure et y répondre plutôt que simplement les abriter ou les exposer entièrement. Par exemple quand notre enfant tombe légèrement par mégarde, lui expliquer que c’est normal qu’il pleure et qu’il ait mal, que ça va passer (et non lui dire que ce n’est rien !)



✅ Tenter de passer plus de temps à l'extérieur, respecter et d'apprécier la nature pour observer si cela nous aide à réguler nos propres émotions et aider nos enfants à trouver l'équilibre



✅ Enseigner à nos enfants à se sentir à l'aise et à gérer ce monde immense dès leur plus jeune âge



Les difficultés et la peur sont des aspects assez inévitables de la vie, alors autant donner à nos enfants les meilleurs outils possibles pour les combattre.