Comment le bilinguisme affecte-t-il votre bébé?

Mis à jour : juil. 9

Quand on parle d’apprentissage des langues, il faut se pencher sur l’un des plus grands débats entre les chercheurs et les parents : les effets du du bilinguisme sur le cerveau et le développement de l’enfant. Même si nous n’avons pas toutes les réponses, nous allons passer en revue quelques mythes communs au sujet du bilinguisme pour vous aider à aller au fond des choses.


❌ MYTHE : Le bilinguisme retarde l’acquisition globale de la langue : si les enfants apprennent deux langues en même temps, ils seront confus donc parleront plus tardivement.

Même si, au début, les enfants bilingues ont tendance à avoir un vocabulaire plus restreint pour chacune des langues. (bien que si vous cumulez les deux langues, la somme équivaut largement !).


✅ RÉALITÉ : Comme tout avec les jeunes enfants, il est important d’être patient et d’avoir confiance en l’incroyable pouvoir de leur cerveau pour donner un sens au monde. Les enfants bilingues ont deux fois plus de choses à acquérir, alors il est logique que cela leur prenne un peu plus de temps au début. Une fois qu’ils ont une base solide dans chacun d’eux, c’est parti !


❌ MYTHE : Le bilinguisme peut être associé à des problèmes scolaires une fois que les enfants entrent à l’école. Le problème avec ce mythe, est que le milieu familial et linguistique de chaque enfant varie, leur « niveau » de bilinguisme avant l’école varie donc inévitablement.


✅ RÉALITÉ : De nombreuses compétences associées à la réussite scolaire se sont avérées améliorées par le bilinguisme, comme le multitâche et la souplesse cognitive !


❌ MYTHE : Les enfants confondent les deux langues. Les adultes bilingues sont connus pour mélanger leurs langues, aussi ! (franglish, spanglish…)


✅ RÉALITÉ : Un enfant va choisir la langue dans des situations bien précises ! Un enfant peut parler l’espagnol ou l’anglais avec sa mère, mais seulement l’espagnol sa grand-mère et seulement l’anglais avec son professeur. Par conséquent, ils apprennent à distinguer les deux au plus jeune âge.


❌ MYTHE : La langue moins dominante culturellement influencera la langue dominante indéniablement. C’est à cause de cette logique que les parents bilingues éviteront parfois intentionnellement d’enseigner à leurs enfants une de leurs langues maternelles. Aux États-Unis, l’immigration de masse et assimilation linguistique/culturelle ont découragé le multilinguisme en faveur de l’anglais et de l’« américanisation » globale pendant une grande partie des XIXe et XXe siècles. Les gens pensaient que s’ils enseignaient à leurs enfants leur langue maternelle, ils parleraient l’anglais accentué et seraient toujours marqués comme « immigrants ».


✅ RÉALITÉ : Le cerveau des enfants a la capacité d’apprendre plusieurs langues à un niveau natif sans qu’ils s’influencent mutuellement. Tant qu’ils sont exposés à des locuteurs natifs des deux langues, ils parlent les deux langues à un niveau natif. De plus, il vaut la peine d’ajouter que tout le monde a un accent et que l’idée qu’il existe une bonne façon de parler une langue est problématique.

Être bilingue a des avantages incroyables!