Allaitement : avantages et inconvénients

Dernière mise à jour : oct. 8

🤱 L’allaitement consiste à nourrir le nourrisson au sein grâce au lait maternel. Dès la naissance, les nourrissons possèdent un réflexe de succion et de déglutition qui leur permet de téter convenablement.


🙋‍♀️ L’allaitement semble la solution évidente et inévitable pour de nombreuses mères.


🙅‍♀️ Toutefois, différentes raisons peuvent expliquer pourquoi l’allaitement n’est pas obligatoirement la solution retenue pour nourrir le bébé.


Les avantages de l’allaitement


  • Le lait maternel transmet les anticorps de la mère à l’enfant, ce qui permet de développer son système immunitaire encore très faible.


  • Aussi, le lait maternel est plus digeste, ce qui ne limite pas le nombre de tétées comparé à un lait infantile.


  • De plus, la première tétée est réputée pour avoir de nombreux bienfaits grâce au colostrum. Ce dernier est un premier lait de couleur jaunâtre, aussi appelé lait de transition (avec le lait maternel), a des vertus antioxydantes et anti-infectieuses car il est particulièrement riche en nutriments et en anticorps indispensables pour le nouveau-né.


  • Du côté de la mère, il existe de nombreux bienfaits également. En effet, l’allaitement provoque des contractions de l’utérus qui aident ce dernier à se replacer et retrouver ses dimensions initiales après l’accouchement. De plus, allaiter diminuerait les risques de cancer du sein et de l’ovaire, ainsi que l'ostéoporose.



🙇‍♀️ Les inconvénients de l’allaitement


Même si la production de lait maternel est naturelle, savoir allaiter ne l’est pas forcément. En effet, l’allaitement peut être difficile à mettre en place pour les mamans en manque d’informations et/ou d’expériences. 🍀


Ainsi, il est fréquent que les nouvelles mamans aient des difficultés pour allaiter leur enfant :


  • Il faut trouver la bonne posture pour permettre au bébé et à la maman d’être confortables lors de la tétée.


  • Les mamelons sont sensibles, et peuvent être douloureux, et des crevasses peuvent apparaître. Pour ce genre de difficultés, des solutions existent. Ainsi, des bouts de seins en silicone peuvent être utilisés pour permettre une tétée sans endolorir le mamelon. Cependant cette méthode doit être encadrée car ils peuvent diminuer l'efficacité de la succion et donc de la mise en place de la lactation. Il est aussi possible de tirer le lait pour pouvoir le donner plus tard à l’enfant au biberon. En cas de douleur, il est conseillé de consulter une personne formée à l'allaitement.


  • De plus, allaiter demande d’être grandement disponible, ce qui est difficilement compatible avec les mères qui reprennent la vie active (des aménagements sont possibles au bureau mais ce n’est pas toujours pratique). Ainsi, si le choix se porte sur le fait de tirer le lait pour le donner plus tard en biberon au nourrisson, cela demande quelques investissements en matériel mais aussi en temps.